Savon sans savon : qu’est-ce que c’est ?

L’utilisation du savon fait partie intégrante du quotidien de chacun. Savon de toilette ou détergent pour nettoyer la maison, il en existe une multitude de variétés. Mais depuis quelques années, un nouveau type de produit est apparu sur nos étagères : le savon sans savon. Grâce à ses nombreux avantages, il a tout pour plaire.

Savon classique et savon sans savon, quelle différence ?

Pour fabriquer du savon classique, il suffit de mélanger un corps gras à de la soude ou de la potasse. Les procédés industriels passent souvent par une saponification à chaud. Cela signifie que le mélange est chauffé afin d’accélérer le processus de fabrication. A contrario, les produits artisanaux sont saponifiés à froid pour préserver toutes les propriétés des ingrédients utilisés. Pour fabriquer un savon sans savon, la méthode est quasiment la même. La seule différence est qu’à la place de la soude et de la potasse, on utilise des produits synthétiques. Le savon sans savon peut d’ailleurs s’appeler syndet ou détergent synthétique. En d’autres termes, si le savon classique est fabriqué avec une base minérale naturelle, le syndet contient des agents lavants tensioactifs non naturels.

Les avantages du savon sans savon

Contrairement au savon classique, il n’attaque pas la couche hydrolipidique qui protège la peau. De plus, les savons classiques perturbent l’acidité naturelle de la peau, ce qui provoque irritations et sensation de tiraillement. En revanche, le savon sans savon possède un pH acide proche de celui de la peau. Autrement dit, il nettoie la peau sans l’assécher. Il est ainsi recommandé pour les peaux fragiles car les tensio-actifs qu’il contient préserve leur équilibre naturel. C’est donc l’idéal pour les peaux sèches, sensibles ainsi que pour les soins du visage.

Savon sans savon ou savon surgras ?

Tout comme le savon classique, le savon surgras est formulé à base d’huiles et d’agents lavants naturels. Cependant, il contient une plus grande quantité de corps gras tels que le beurre de karité ou l’huile d’amande douce. De ce fait, il est tout à fait préconisé pour les peaux sèches, fragiles ou atopiques. De la même manière qu’un savon sans savon, il dépose un film surgras sur la peau pour la protéger des irritations et des attaques extérieures. Cependant, si le détergent synthétique convient à tous les types de peau, il n’en est pas de même pour le savon surgras. Parce qu’il est riche composés surgraissant, il est en effet fortement déconseillé aux peaux grasses. Pour traiter les peaux acnéiques par exemple, optez pour un syndet au lieu d’un savon surgras.

Comment protéger la bouche de vos enfants ?
3 astuces pour rajeunir ses mains