Comment choisir son anti-cernes ?

L’anti-cernes est inséparable du make up. Il permet de dissimuler les cernes après une nuit blanche ou de longues journées, ou lorsque ces derniers sont trop visibles. Il aide aussi à cacher les imperfections autour des yeux et les effets de l’âge, surtout si les traces sont trop apparentes. Mais comment en choisir ? 

La couleur idéale pour votre teint

Pour choisir un anti-cernes, il faut d’abord vérifier la couleur. Elle doit convenir à votre couleur de peau, et surtout à celle des cernes. En effet, il servira aussi de correcteur. À ce titre, il doit se mettre sous les yeux uniquement. Il doit pouvoir couvrir les zones d’ombres sans créer de nuances. Lorsque vous êtes fatigué, les cernes sont noirs (ou noircis). Il faut alors un coloris brillant pour les cacher. Ainsi, cette zone sera illuminée. Cela sublimera votre regard et rajeunira votre teint. L’astuce : optez pour un coloris vif, proche de celui des paupières.

La bonne texture pour une meilleure adhésion

Vous pouvez choisir un anti-cernes avec un fini satiné et plutôt lumineux. En général, les textures en mousse sont à privilégier. L’hydratation est assurée ainsi et le fini ne sera pas gras. Idéal si vous avez une peau normale. En plus, la mousse est très légère. Le rendu est plus naturel. Une texture crémeuse est conseillée si vous voulez couvrir un maximum de peau et obtenir un fini satiné. Ceci seulement si votre peau est assez sèche ou un peu déshydratée. Certains ressemblent pourtant à des baumes, avec une texture à la fois crémeuse et huileuse. Il existe aussi des anti-cernes fluides, souvent à haute couvrance, mais légers.

Le format de votre anti-cernes

Lorsque vous avez enfin trouvé la bonne couleur et la bonne texture pour votre anti-cernes, il reste le format. Il y en a quatre : en tube, en pot, en stick et en forme de stylo. Un anti-cernes en tube est plus facile à appliquer parce que l’embout aide à doser le produit. Ceux qui ont besoin d’une haute couvrance peuvent choisir un anti-cernes en pot. Petit bémol, ceux-ci peuvent engraisser la peau, ce qui est loin d’être idéal. Le format stick présente l’avantage de la praticité et du confort. On l’apprécie pour le fini mat et satiné, mais surtout pour son côté nomade. Le format stylo, quant à lui, ressemble plus à un tube. Un pinceau est intégré à l’intérieur ainsi qu’une molette pour l’application.

Comment se maquiller en fonction de la couleur des cheveux ?
Couleur & maquillage : Ne jamais mélanger les tons froids et chauds